Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Adapter sa chambre lors d’un maintien à domicile

Adapter sa chambre lors d’un maintien à domicile

Le 16 mars 2021
Adapter sa chambre lors d’un maintien à domicile
L'adaptation de la chambre est indispensable pour les personnes en perte d'autonomie. Il existe aujourd'hui de nombreuses solutions pour aménager sa chambre pour y garantir confort et sécurité.

La chambre est un lieu d'intimité et de repos. Durant un maintien à domicile, des aménagements sont parfois nécessaires pour favoriser le bien-être de la personne fragilisée. Du simple tapis déplacé à l’installation d’un lit médicalisé, de nombreuses solutions existent pour garantir la sécurité et le confort durant le sommeil.

L'adaptation du lit

Le sommeil est primordial pour la santé. Il permet de dynamiser le système immunitaire, de diminuer le stress, de renforcer la mémoire et de reposer l’organisme. Pour garantir un bon sommeil en situation de difficultés, des adaptations sont à effectuer.

La personne fragilisée peut installer un relève-buste, par exemple pour améliorer sa respiration, ou favoriser lorsque cela est nécessaire la prise d’un repas au lit. Un relève-jambe est parfois utiles pour améliorer le retour veineux et soulage la sensation de jambes lourdes.

Pour favoriser sa sortie du lit en toute sécurité, il est possible d'installer une barre de lit. Elle facilite les mouvements au sein du lit et aussi les mouvements pour entrer et sortir du lit. Les plots élévateurs constituent également une bonne option pour les personnes présentant des difficultés au lever.

En cas d’alitement prolongé, il est possible d’installer une tablette de lit. La tablette favorise l’autonomie des personnes alitées. Elle permet de lire et de manger depuis son lit. Généralement, l’alitement prolongé doit toutefois amener à se poser la question de l’installation d’un lit médicalisé, en raison du risque d’escarres qu’il peut provoquer.

Il existe encore de nombreuses solutions pour favoriser le confort et la sécurité de son lit.


L’installation d’un lit médicalisé

Certaines pathologies nécessitent l’installation d’un lit médicalisé. Il est utile en cas de perte d’autonomie transitoire, prolongée ou définitive. Il permet de prodiguer des soins en réduisant le risque de chute et le nombre de manipulations, et ainsi, est aussi utile au patient qu’à ses soignants. Ce lit a pour caractéristique d’être modulable via une télécommande : réglage de la hauteur et du relève-buste a minima. Il est parfois possible de disposer de fonctions manuelles ou électriques supplémentaires, notamment pour relever les jambes… Les lits à inclinaisons sont cependant réservés à l’usage hospitalier. Le lit peut être équipé d’accessoires tels qu’une potence ou des barrières de différents types… Il existe différents modèles de lit médicalisé : standards, doubles, spécifiques pour les personnes atteintes de troubles cognitifs (par exemple, Maladie d’Alzheimer) ou encore pour personnes fortes. Pour choisir le bon lit, renseignez-vous auprès de votre équipe de soignants qui pourra vous conseiller. Si l’usage d’un tel lit est préconisé par un médecin, sa prise en charge est la plupart du temps accordée en location. Une prise en charge en achat est possible sous certaines conditions, mais laisse généralement un reste à charge plus ou moins élevé.

La technologie au service des personnes fragilisées

La technologie peut être d’une grande aide pour favoriser le maintien à domicile. La domotique permet la gestion automatisée de certains équipements de l’habitation, y compris dans la chambre à coucher. Elle contribue au confort, à la sécurité et à la communication. La domotique permet par exemple l’automatisation de l’ouverture et de la fermeture des volets. A l’aide d’un simple bouton sur son téléphone, les volets s’ouvrent et se ferment. Elle permet de s’adapter au rythme et aux capacités de chaque personne.

Les objets connectés sont également très utiles et se développent à grande vitesse. Les objets connectés désignent un objet ordinaire (montre, jouet, bracelet, …) communiquant des informations à un autre objet (principalement le téléphone) ou à Internet. Par exemple, un bracelet connecté permet une réaction rapide en cas de chute d’une personne fragilisée en appelant directement un centre d’assistance. Le porter permet d’être rassuré et augmente donc la sécurité. Il est très utile notamment pour les seniors pour qui les chutes sont la première cause de blessures.

La technologie prend une place importante dans la sécurisation du domicile et notamment de la chambre. Il ne faut pas négliger son importance et son efficacité, ni sous-estimer parfois les difficultés d’appropriation par son utilisateur.

Des adaptations simples et utiles

Parfois, de simples aménagements permettent un meilleur confort et un cadre de vie plus rassurant. Des solutions peu coûteuses et très pratiques réduisent le risque de chutes et favorisent le confort. On peut, par exemple, retirer un tapis pour ne pas tomber, déplacer un meuble pour gagner de l’espace, s’assurer d’avoir une prise électrique à proximité de son lit ou encore déplacer son lit dans une pièce au rez-de-chaussée. Ces gestes sont fondamentaux pour se sentir bien dans sa chambre. N’hésitez pas à engager la discussion avec des professionnels mais aussi des proches pour qu’ils vous accompagnent dans vos démarches. L’aménagement du domicile demande de la préparation. Pour en savoir plus, consultez notre article sur la préparation du domicile lors d’un maintien à domicile.

Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement de l’URMAD ?

L’URMAD, association indépendante dans le Nord (Valenciennes, Roubaix, ...), est l’Unité de Retour et Maintien à Domicile. Elle propose une expertise entièrement gratuite de votre domicile en fonction de vos besoins, de votre situation, en lien avec vos professionnels de santé. Pour en savoir plus, contactez-nous au 0 800 500 800 (numéro vert - appel gratuit depuis un fixe)

L'équipe vous remercie pour votre attention.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités