Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > A quel moment le maintien à domicile n’est-il pas possible ?

A quel moment le maintien à domicile n’est-il pas possible ?

Le 04 mai 2021
A quel moment le maintien à domicile n’est-il pas possible ?

Le maintien à domicile, c’est la possibilité de poursuivre sa vie à domicile. Il est un choix que chacun est libre de prendre. Il apporte de nombreux avantages mais il arrive que, dans certains cas, il ne soit pas possible.

Le maintien à domicile, une solution pour les personnes fragilisées

Le maintien à domicile est une réponse pour toutes les personnes souhaitant rester chez elles malgré la dépendance. Sans condition d’âge, le maintien à domicile peut toucher les personnes âgées, les personnes handicapées ou les personnes avec des pathologies entraînant la dépendance. Le maintien à domicile est souhaité par 83% des français lorsqu’ils sont ou seront dépendants. Pour la plupart de ces personnes, il est possible de mettre en place un maintien à domicile mais il existe des situations où le maintien à domicile n’est pas possible ou déconseillé.

 

Un manque d’accompagnement

L’accompagnement de proches en situation de maintien à domicile est fondamental. Il favorise le bien-être physique et psychique des personnes en perte d’autonomie. Sa présence comme son absence joue sur leur moral. Les proches peuvent être un voisinage attentionné, de la famille ou encore des amis. Leur absence peut fragiliser des personnes déjà fragilisées par leur situation physique. Ce manque peut entraîner un sentiment de solitude pouvant aller jusqu’à la dépression dans les cas les plus graves. Il ne faut pas oublier que ce sont également très souvent ces mêmes proches qui apportent une aide régulière (aide aux courses, aide au ménage, ...) et qui ne serait donc plus effective. C’est pourquoi, dans cette situation, le maintien à domicile est déconseillé. Le maintien à domicile peut renforcer une situation d’isolement déjà présente avant la dépendance. Néanmoins, la présence de professionnels comme une auxiliaire de vie, un(e) infirmier(ère), un(e) aide-soignant(e) peut compenser en partie ce manque. Le manque de lien social peut donc être un frein au maintien à domicile.

 

Une adaptation du domicile complexe

Le maintien à domicile demande une adaptation plus ou moins importante du domicile. Cette adaptation est importante pour garantir la sécurité et le confort des personnes en perte d’autonomie. Il arrive pourtant dans certains cas que le domicile ne soit pas adaptable à la personne dépendante. Cela arrive par exemple dans le cas où une personne doit se déplacer en fauteuil roulant et que son domicile est trop étroit pour permettre la bonne circulation du fauteuil dans les pièces ou encore dans le cas où une personne vit dans un appartement sans ascenseur avec un handicap physique l’empêchant d’emprunter des escaliers. Dans ces cas, le maintien à domicile n’est pas possible. Deux solutions s’offrent alors à ces personnes : soit changer de domicile, soit se rendre en établissement spécialisé.

 

Un état de santé trop fragile

Le maintien à domicile est régulièrement associé à des soins médicaux. Ces soins permettent de garantir une bonne santé physique. Cependant, si l’état de la personne en situation de maintien à domicile demande des soins trop importants ou en trop grand nombre, il pourrait être envisagé que celle-ci se rende en établissement spécialisé. Dans ce cas de figure, le maintien à domicile n’est pas impossible, il est simplement déconseillé pour des raisons de coordination de soins trop complexe pouvant nuire à la santé et au bien-être de la personne fragilisée. Il se peut également qu’un état de santé soit trop instable amène les médecins à déconseiller un maintien à domicile. L’état de santé peut être instable pour différentes raisons, par exemple des troubles cognitifs importants ou encore une santé physique trop fragile.

 

Des ressources financières insuffisantes

Le maintien à domicile est une solution qui demande une adaptation du domicile. Elle peut souvent être onéreuse. Et pour certains foyers aux revenus modestes, ils ne trouvent pas suffisamment de ressources financières pour permettre un maintien à domicile dans des conditions optimales. Cependant, il existe de nombreuses aides financières pour faire face à ce problème. Ces aides sont souvent méconnues ou avec un système d'éligibilité trop complexe à gérer seul. Pour cela, vous pouvez faire appel à votre assistante sociale. Il arrive pourtant que ces aides ne suffisent pas ou que vous n’y soyez pas éligible pour différentes raisons. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous tourner vers des associations. Pensez également à comparer le coût d’un placement en établissement spécialisé et celui d’un maintien à domicile, il peut s’avérer que le maintien à domicile soit moins onéreux que celui d’un placement en établissement spécialisé.

 

Il est important de prendre en compte tous ces éléments dans le choix du maintien à domicile. Avant de prendre une décision concernant votre maintien à domicile, renseignez-vous car de nombreuses solutions existent. Pour les découvrir, parlez-en à vos proches, votre personnel soignant ou encore à des associations de patients.

 

Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement de l’URMAD ?

L’URMAD, association indépendante, est l’Unité de Retour et Maintien à Domicile. Elle propose une expertise entièrement gratuite de votre domicile en fonction de vos besoins, de votre situation, en lien avec vos professionnels de santé. Pour en savoir plus, contactez-nous au 0 800 500 800 (numéro vert - appel gratuit depuis un fixe).

 

Vous souhaitez soutenir l’association ?

Etre bien chez soi est un droit et pour que ce droit s’applique à tous, l’URMAD a besoin de votre soutien. Vous pouvez soutenir l’URMAD en devenant bénévole ou en réalisant un don.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités