Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Conseils pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées

Conseils pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées

Le 04 mars 2021
Conseils pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées

Le domicile est un lieu spécial. Il représente un cocon dans lequel on se sent en sécurité. La question d’y demeurer prend une place importante dans la vie des personnes âgées dépendantes. Rester chez soi ou entrer en établissement spécialisé : une décision difficile à prendre.

Le maintien à domicile, c’est quoi?

Le maintien à domicile est un choix qu’une personne peut prendre. Elle choisit de continuer à vivre à domicile plutôt que de se rendre en établissement spécialisé. Le patient demeure chez lui et reçoit toute l’aide dont il a besoin à domicile : soins infirmiers, aide à domicile, accompagnement personnalisé, gestion du quotidien … La question du maintien à domicile doit toujours être évoquée avec la personne âgée concernée car celle-ci n’a pas toujours conscience du choix qu’elle a. La dépendance pousse parfois les patients à se rendre en établissement spécialisé type EPHAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Ce choix est rarement évident. En effet, le maintien à domicile est plébiscité car 82% des personnes âgées ne souhaitent pas se rendre en maison de retraite médicalisée ou non (foyers logements, résidences seniors, habitats inclusifs…). Un travail d’information et de conseils reste à faire pour s’assurer que la personne âgée prenne une décision en connaissant toutes les possibilités qu’elle a à sa disposition. Cependant, le maintien à domicile n’est pas toujours possible en cas de perte d’autonomie trop importante. Ces situations restent cependant souvent des exceptions, car il est fréquemment possible d’accompagner à domicile des personnes très dépendantes.

Les avantages du maintien à domicile

● Un environnement familier

Le maintien à domicile comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, la personne évolue dans un environnement familier. Quand la personne âgée présente une dépendance, on parlera alors plus volontiers de patient. En restant chez lui, le patient ne subit pas le stress du changement du domicile. Il n’a pas à s’adapter à un nouvel environnement. Le patient est plus serein et rassuré. L’angoisse d’un changement important peut créer de nouveaux symptômes amplifiant la dépendance comme des troubles du sommeil ou encore des maux de ventre. De plus, le patient conserve ses habitudes. Il vit cette période avec son entourage qui peut l’accompagner au quotidien. Depuis son domicile, il a la capacité de choisir et d’établir son propre rythme de vie : heure de lever, de coucher, heure de prise des repas. Les soins s’adaptent au mieux à votre rythme et vos besoins. La santé mentale du patient est maintenue car il a pris une décision et fait le choix de ne pas partir en maison de retraite.

● Un soutien constant

Le patient reste entouré et soutenu. Il est soutenu psychologiquement via l’équipe médicale qui s’occupe de lui via sa famille et ses amis qui peuvent lui rendre visite quand ils le souhaitent. Il peut également être soutenu via des clubs, des associations. Il est également le cas échéant pris en charge physiquement par des soignants spécialisés : médecins, kinésithérapeutes, … Il est aidé au quotidien grâce à des services d’aides comme des aides-ménagères, une auxiliaire de vie, une aide sociale, des services de portage de repas ou encore de la téléassistance. Le patient peut également recevoir un soutien financier. Des aides publiques sont mises en place. L’APA, par exemple, est l’aide la plus fréquemment perçue pour les personnes âgées en situation de dépendance. L’Allocation Personnalisée d’Autonomie apporte une aide financière aux personnes âgées dépendantes pour favoriser le maintien à domicile. Elle est délivrée par le Conseil Départemental.

Les points de vigilance

● L’adaptation du domicile

L’aménagement du domicile dans le cadre d’un maintien à domicile doit être fait pour garantir la sécurité des patients ou de la personne âgée en situation de fragilité. Les aménagements peuvent être importants. Mais quelle que soit leur importance, le patient doit toujours être conseillé et accompagné. Il doit se faire en fonction des besoins du patient mais également des recommandations de ses soignants. L’aménagement constitue un point clé pour l’autonomie du patient. Cette démarche demande du temps et de l’accompagnement. C’est parfois grâce à elle que le maintien à domicile est possible.

● Limiter les risques

Une fois l'aménagement optimal du domicile effectué, la personne âgée évolue dans un environnement sécurisé. Cependant, il n’est pas à l’abri d’une chute. Les accidents à domicile sont récurrents. 80% des accidents de la vie courante des personnes âgées de plus de 65 ans sont des chutes. Elles sont d’ailleurs la principale cause de décès des seniors. Pour les éviter, un suivi régulier du patient est préconisé. Des signes de faiblesses physiques peuvent être identifiés pour prévenir de ses chutes.

Le maintien à domicile permet de vieillir chez soi, même en cas de dépendance. Pour prendre cette décision au mieux, la personne âgée doit être suivie et conseillée sur le long terme.

Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement de l’URMAD ?

L’URMAD, association indépendante, est l’Unité de Retour et Maintien à Domicile. Elle propose une expertise entièrement gratuite de votre domicile en fonction de vos besoins, de votre situation, en lien avec vos professionnels de santé. Pour en savoir plus, contactez-nous au 0 800 500 800 (numéro vert - appel gratuit depuis un fixe).

Vous souhaitez soutenir l’association ?

Etre bien chez soi est un droit et pour que ce droit s’applique à tous, l’URMAD a besoin de votre soutien. Vous pouvez soutenir l’URMAD en devenant bénévole ou en réalisant un don.

L’équipe de l'URMAD vous remercie de votre attention.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités